Voici un endroit que je ne conseille qu’aux familles avec de jeunes enfants – ou à ceux qui voudraient jouer aux machines à sous. L’endroit est bien sûr très artificiel, mais contrairement à Disneyland il manque grandement de féérie. Alors si vous n’êtes pas accompagnés d’enfants qui rêvent de se baigner dans la piscine à vagues, passez votre chemin et consacrez plus de temps au Pilanesberg voisin!
Sun City se présente comme le “ Las Vegas sud-africain” : situé dans une région peu habitée à 160km de Johannesburg, le complexe a été construit ex-nihilo et a ouvert en 1977. Sun City est un ensemble impressionnant d’hôtels, casinos, lacs artificiels, piscine à vagues et parc aquatique géant, le tout dans un style qui tient à la fois de Las Vegas, de Disneyland, et de la jungle africaine – mais manque de charme..
Visiter Sun City en simple spectateur présente un intérêt assez limité. Tout y est conçu pour s’amuser et pour apprécier l’endroit, il faut se prendre au jeu. Les enfants sont vite conquis.
Outre les casinos, l’attraction principale de Sun City est Lost City, la « cité perdue ». On y pénètre par une allée bordée d’éléphants de bois – grandeur nature ! A l’intérieur se trouve la Vallée des Vagues : une plage artificielle de sable blanc, que vient border une immense piscine à vagues. Quand les vagues sont poussées au maximum les rouleaux atteignent 2 mètres et on peut y faire du surf ! Jeux et toboggans sont au rendez-vous, avec notamment Adventure Mountain, un complexe de toboggans et bassins pour les enfants. Des effets spéciaux sont là pour encore plus de spectacle : toutes les heures, un tremblement de terre secoue le pont. A Waterworld, vous pourrez pratiquer ski nautique, jet ski, barque, pédalo, catamaran… Deux terrains de golf de 18 trous sont également aménagés à Sun City.
Bien entendu, bars, restaurants et spectacles pour toute la famille sont nombreux. Le complexe compte également quatre hôtels, dont le très luxueux Palace of the Lost City, véritable monument du bling-bling.

Une question? Un commentaire?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaires